Travelling Avant

31 juillet 2009

Fantasia 2009 : les gagnants des prix du public

Filed under: Fantasia 2009 — Marc-André @ 17:37
Love Exposure

Love Exposure

Les chouchous du public de Fantasia 2009 ont été dévoilés! On y retrouve des évidences et quelques surprises. Voici les détails pour chacune des catégories soumises au vote :

Meilleur film asiatique
Or: Love Exposure (Japon) – Sion Sono
Argent: Ip Man (Hong Kong) – Wilson Yip
Bronze: Thirst (Corée du Sud) – Park Chan-wook

Meilleur film international
Or: 8th Wonderland (France) – Nicolas Alberny, Jean Mach
Argent: Ex-aequo
Embodiment of Evil (Brésil) – Jose Mojica Marins
Must Love Death (Allemagne) – Andreas Schaap
Bronze: Black (France) – Pierre Laffargue

Meilleur long métrage québécois
Or: Sans dessein – Caroline Labrèche et Steeve Léonard
Argent: The Ante – Max Perrier
Bronze: Crawler – Sv Bell

Meilleur film d’animation
Hells (Japon) – Yoshiki Yamakawa

Prix GURU pour le film le plus énergétique
Or: Yatterman (Japon) – Takashi Miike
Argent: Ip Man (Hong Kong) – Wilson Yip
Bronze: ex-aequo
Vampire Girl vs. Frankenstein Girl (Japon) – Naoyuki Tomomastu, Yoshihiro Nishimura
Fireball (Thaïlande) – Thanakorn Pongsuwan

Film le plus innovateur (court ou long métrage)
Or: Love Exposure (Japon) – Sion Sono
Argent: 8th Wonderland (France) – Nicolas Alberny, Jean Mach
Bronze: Ex-Aequo
Genius Party Beyond (Japon) – Mahiro Maeda, Koji Morimoto, Kazuto Nakazawa, Shinya Ohira, Tatsuyuki Tanaka
Must Love Death (Allemagne) – Andreas Schaap

Meilleur documentaire
Best Worst Movie (États-Unis) – Michael Paul Stephenson

Meilleur court métrage
Or: The Horribly Slow Murderer With The Extremely Inefficient Weapon (É-U) – Richard Gale
Argent: Hidden Life of the Burrowing Owl (É-U) – Mike Roush
Bronze: ex-aequo
Cencoroll (Japon) – Atsuya Uki
Mortified (Angleterre) – Robert Nevitt

Ceci confirme que Love Exposure et 8th Wonderland sont les grands gagnants de cette treizième édition, public et critique confondus. Pour ce qui est des prix du public, je ne suis guère surpris des gagnants du côté asiatique, car il s’agit de pointures de taille. C’était attendu. Par contre, je dois dire que je suis très étonné des choix de la catégorie des films internationaux. Je me réjouis de la présence méritée de 8th Wonderland et de Black, mais je me questionne sur celle d’Embodiment of Evil et de Must Love Death, deux films qui ne m’ont pas du tout convaincu de leur intérêt et qui ont grandement partagé les avis. Leur aspect extrême a sans doute conquis bon nombre de spectateurs.

Voilà qui conclut une édition passionnante et de très grande qualité qui, de l’avis de la majorité, constitue un jalon dans l’histoire du festival. J’en ai pour plusieurs semaines à laisser décanter l’expérience et à ajouter d’autres comptes rendus de films, car je n’ai tout simplement pas eu le temps de parler de plusieurs oeuvres dignes de mention. D’autres billets fantasiens sont donc à venir sous peu!

Merci à toute l’équipe du festival pour leur travail colossal et pour ces trois semaines de pur délire cinématographique!

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :