Travelling Avant

22 juillet 2009

Fantasia 2009 : Fine, Totally Fine

Filed under: Cinéma japonais, Comédie, Fantasia 2009 — Marc-André @ 17:17
Fine, Totally Fine

Fine, Totally Fine

À 29 ans, la préoccupation principale de Teruo (joué par l’inénarrable Yoshiyoshi Arakawa, à droite sur l’image) est de préparer des coups pendables horrifiques pour surprendre son entourage, de plus en plus exaspéré par ses lubies juvéniles. Son ami Hisanobu (Yoshinori Okada, à gauche), employé d’administration hospitalière d’apparence plus sérieuse, n’en éprouve pas moins d’énormes difficultés auprès de la gente féminine, en plus de subir les contrecoups de sa gentillesse excessive. Leur vie va changer lorsqu’ils vont rencontrer Akira (Yoshimo Kimura, au centre), une jeune femme timide et terriblement maladroite, artiste à ses heures et véritable catastrophe ambulante qui, sans le vouloir, va bousculer la dynamique de ces deux paumés sympathiques.

Ajoutez à cette géométrie triangulaire de base toute une galerie de personnages étranges et fantasques, mélangez à l’aide d’une savante concoction de saynètes absurdes qui s’achèvent en chutes surréalistes et hilarantes, et vous obtenez Fine, Totally Fine, un contrepoint réjouissant à l’hystérie et au cabotinage qui entachent parfois les comédies nipponnes. Cette comédie franchement irrésistible s’inscrit aisément parmi les meilleurs films de la sélection asiatique de cette édition. Le cinéaste Yosuke Fujita, dont c’est le premier long métrage, s’est auparavant fait la main en réalisant de nombreux courts métrages et des spectacles de scène, et cela se voit dans chacun des plans admirablement composés de cette oeuvre dont la bizarrerie est cultivée avec goût et intelligence.

Fine, Totally Fine
mise sur un sens extrêmement bien assuré du gag laconique et décalé. Ponctué d’événements burlesques assénés avec une touche pince-sans-rire, le récit se donne par moments des airs réalistes mais saugrenus qui sont constamment dynamités par l’irruption de revirements farfelus. L’humour émerge des situations sans crier gare, à partir d’éléments visuels inventifs – décors et accessoires sont brillamment utilisés – et grâce au jeu tout en retenue et en distanciation des acteurs.

Il en résulte un tableau attachant, dont la somme transcende l’accumulation de moments incongrus et réjouissants. Comme dans les meilleurs exemples du genre – notamment Adrift in Tokyo et The Taste of Tea, dont Fine, Totally Fine est très certainement un proche parent – l’humour est ici au service d’une fine observation des moeurs d’individus un peu marginaux, en quête d’eux-mêmes et qui peinent à trouver ce qu’ils recherchent, que ce soit l’amour ou un sens à donner à leur vie. Ces thématiques sont abordées à la dérobée, sous des traits résolument humoristiques, mais mine de rien, à coups de fines allusions poétiques et de digressions charmantes, les personnages gagnent en richesse et le film impose une atmosphère particulière, légèrement intellectuelle par moments, mais constamment traversée de sursauts bizarres et d’instants de pure folie capturés au moyen d’une mise en scène inventive. Le cinéaste se révèle particulièrement doué dans l’utilisation des lieux – dont la librairie du père de Teruo, un espace exploité à merveille – et dans l’incorporation de motifs artistiques (les toiles peintes par Akira et les figurines de Teruo composent un monde imaginaire à part entière).

À tous égards, Fine, Totally Fine constitue une très belle découverte, et fournit une autre preuve irréfutable que le cinéma japonais est dans une classe à part sur la planète cinéma.

En reprise le lundi 27 juillet, à 17 h 05, au Théâtre Hall (détails).

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :