Travelling Avant

11 juillet 2007

Fantasia 2007 : After This Our Exile

Filed under: Cinéma hong kongais, Drame, Fantasia 2007 — Marc-André @ 17:40
After This Our Exile (Patrick Tam, Hong Kong, 2006)

After This Our Exile (Patrick Tam, Hong Kong, 2006)

Brisant un silence de plus de 17 ans, l’un des chefs de file de la nouvelle vague hongkongaise des années 80 effectue un retour triomphant à la réalisation avec ce drame familial d’une noirceur implacable. Tourné en Malaisie, le film raconte les déboires d’une femme et de son fils aux prises avec un mari violent, possessif et joueur. Lorsque celle-ci décide de fuir ce milieu invivable, l’enfant est abandonné aux mains de son père irresponsable.

Tous les ingrédients du mélodrame lacrymal sont en place. Mais en véritable artisan sensible et attentif, Patrick Tam évite soigneusement de sombrer dans la démonstration poussive et les excès de sentimentalisme. Il offre un portrait dur, complexe et prenant qui expose à la fois la détresse et l’humanité de chacun des personnages. Le scénario met plus particulièrement l’accent sur les contradictions du père, nullement limité ici aux stéréotypes habituels. Pop star de Hong Kong nous ayant peu habitués à un tel registre, Aaron Kwok offre une performance étonnante dans le rôle du père, doté d’une véritable profondeur tragique. Sa prestation inspirée restera certainement l’un des moments marquants de sa carrière. Gouw Ian Iskandar est lui aussi bouleversant dans le rôle du fils. La qualité du scénario et du jeu des acteurs permet ainsi au film d’offrir une plongée émouvante au cœur des relations père-fils, marquées du sceau de la douleur et d’un irrépressible pessimisme.

Tour à tour stylisée, contemplative et réaliste, la réalisation est au diapason de la noirceur du propos. Tam démontre toute l’étendue de son savoir-faire derrière la caméra, multipliant les angles d’approche, toujours à la hauteur de ses personnages. La direction photo, signée Lee Ping-Bing, fidèle accompagnateur du maître cinéaste taïwanais Hou Hsiao-Hsien, est tout simplement superbe. Ainsi, malgré quelques fautes de goût minimes et aisément pardonnables, notamment du côté de la musique et de certaines scènes au ton quelque peu en rupture avec l’ensemble, on saluera avec enthousiasme le retour de Patrick Tam en tant que réalisateur. Son After This Our Exile est un drame maîtrisé et sensible comme on en voit rarement au sein de la production issue de Hong Kong. Vivement d’autres films de Patrick Tam.

Note : Il existe au moins deux versions différentes de ce film; la version originale de 159 minutes, et la version raccourcie pour sa sortie commerciale à Hong Kong, d’une durée de 120 minutes. Nul besoin de dire que l’on privilégiera la version longue, telle qu’envisagée par l’auteur.

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :